LE MIRACLE DE LA VÉRITÉ

Notre vérité profonde est LE SEUL pont que nous avons à franchir pour atteindre le rivage du bonheur authentique. « Heureux ceux qui se savent pauvres en eux-mêmes, car le Royaume des cieux est à eux. » (Matthieu 5 ;3)

SE COLLER À NOS ANGOISSES
Aussi étrange que cela puisse paraître, nous ne pouvons trouver la VRAIE paix intérieure, celle de Dieu, qu’en restant collés à nos angoisses et à nos pauvretés. Elles constituent l’incontournable pont que nous avons à franchir pour entrer dans la joie surabondante de Dieu. « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et l’aient en abondance » (Jean 10 ;10) La voie des béatitudes est claire : notre existence reste et restera toujours partielle et sans AMOUR tant et aussi longtemps que nous sommes détachés de nous même, de notre pauvreté, de nos blessures, de nos tristesses, de nos désirs, de notre vérité profonde. (Voir Matthieu 5)

À BOUT DE SOUFFLE ! ! !
Un jour, à bout de souffle, fatigués, dépressifs... lassés d’une interminable guerre contre notre vérité profonde, nous nous ouvrons en toute confiance, habités de nos soifs profondes, à son amour INCONDITIONNEL. Tel l’enfant prodigue en Luc 15, nous risquons alors un retour en toute vérité vers Celui dont l’amour est total. Bouleversés par cet accueil hors mesure, par ce regard transformateur, par cet océan d'amour qui nous submerge à même notre douleur et notre faiblesse,... nous entrons alors dans la VIE NOUVELLE. C’est incontournable, réalisons-le, nous ne pouvons goûter ici bas l'amour VRAI et le BONHEUR VÉRITABLE que le jour où nous accepterons d’abandonner notre lutte visant à camoufler notre vérité. « La vérité vous rendra libre » (Jean 8 ;32) Tous doivent le savoir, c’est capital: dans chaque partage de vérité, Dieu se manifeste, parfois discrètement, mais toujours de la bonne manière, c’est à dire avec amour et puissance. Que ce soit dans la prière avec Dieu lui-même ou dans l’amitié avec la personne que Dieu a mise sur notre route. L’amour vrai passe toujours par le partage de notre vérité profonde, même et surtout si celle-ci égratigne notre amour propre et notre orgueil.

PERDRE L’AMOUR ! ! !
Nous perdons toujours la richesse et la profondeur de l'amour vrai quand nous commençons à convoiter le confort, le plaisir, la renommée et la sécurité en tout. (Matthieu 6 ; 22-23) Telle fut la triste expérience du jeune homme riche en l’évangile de Marc au chapitre 10 ;17. En courant après l’avoir et les plaisirs trompeurs de ce monde nous rejetons malheureusement l'expression d'un amour bouleversant dont la source en nous ne peut que nous transformer. Nous rejetons l'infini que nous cherchons pour nous contenter du peu, du partiel, du superficiel que nous voulions à tout prix éviter. « Ne vous amassez pas des richesses de ce monde, où les vers et la rouille détruisent,... » (Matthieu 6 ;19)

NOS PRÉCIEUSES PAUVRETÉS
La vie est faite de contraintes. Acceptons-le ! Elles nous sont insupportables car nous ignorons encore combien elles sont précieuses à Dieu, combien elles sont enfin l'occasion de retourner vers notre cœur et ses beautés. Nous oublions de trouver dans chaque souffrance l'invitation de Dieu à le rencontrer afin qu’il puisse tisser un lien amoureux avec nous.

SON AMOUR NE CHANGE PAS
L'amour divin n’est pas altéré par nos craintes, nos insécurités, bien au contraire il multiplie en nous le désir déjà incontrôlable et effrayant d'aimer sans mesure. Ce désir amplifié nous conduit finalement à boire pleinement à la coupe de plénitude qui nous attend en Jésus-Christ. « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à MOI et qu’il boive. Celui qui croit en MOI, des fleuves d’eau vive couleront de son cœur. » Jean 7 ;37-38
Ne sommes-nous pas inviter à l’ivresse de l’amour... ? ? ?

LA VIE NOUVELLE
Le propre de la vie nouvelle, c'est de faire sauter tous les cadres qui nous emprisonnaient pour qu'enfin nous acceptions de vivre notre désir d’amour vrai et notre beauté profonde avec tous les risques que cela comporte. Et le plus pénible de ces risques restera toujours l’acceptation joyeuse de notre vérité profonde. J'ose espérer que nous serons un jour capable d'audace afin de vivre avec nos pauvretés et que nous cesserons de nous lamenter sur ce qui nous manque pour enfin prendre l'héritage de BONHEUR réservé aux enfants de Dieu que nous sommes tous.
L'amour n’est pas un cadeau; c’est un droit que nous avons tous.

PS: J'attends vos réactions sur ce texte. Écrivez-moi! Nicolas P.

RÉACTIONS RECUES:

+ Nicolas, j'ai lu ton texte, celui de ce moi-ci et je le trouve très bien, en autant que les gens ne s'appuient pas sur leurs problèmes en regardant leurs faiblesses. Il est bien de les regarder, mais quand on les a trouvés, il faut les remettre dans les mains du Seigneur et prier pour avoir la confirmation qu'il nous en a débarasse. Pascal, Sherbrooke

+ Cher Nicolas, je suis encore une fois bouleversé par ton texte. Il faut que Dieu t'aime énormément pour que tu puisses ainsi saisir les secrets de l'amour de Dieu. Tu as dû souffrir dans ta famille pour être si sensible à l'amour véritable. Ai-je raison? Tu dois vivre de belles choses actuellement??? Sylvain, Chicoutimi.

+ Je suis de plus en plus surpris des textes de Nicolas. Guy, Mtl

+... Où ce jeune homme prend-t-il ses inspirations ??? Ses idées sont neuves pour moi et me donnent de goûter des joies spirituelles... Marie-J. Drum.

+ Je cherchais un texte comme celui-là,... j'ai une vie sexuelle bien difficile et je pense maintenant que je peux prier Dieu avec les bibittes qui m'habitent. Stéphane, 24 ans

+ Jeune homme, vos parents doivent être fiers de vous. Eugène Lavoie, 74 ans.

+ Comment fais-tu pour écrire cela ??? Je vais me servir de ton texte pour un travail que j'ai à remettre demain au cegep. J'espère que tu m'excuses... Sophie.

+ ... Tu ne sais pas tout ce que tes réflexions, et tout ce site, m'ont donné depuis quelques mois. Un jour, je te le raconterai... Si Dieu me donne de vivre assez longtemps. Pat.

+ Tu es trop bousté man,...

+ Nicolas, j'avais besoin d'un texte comme le tien pour enfin être libre de mes dépendances. Tu n'es pas trop "bousté" comme le dit la personne avant,... NON! Tu es un instrument précieux entre les mains de Dieu.

+ J'ai encore partagé ton texte à mes élèves,... l''Esprit travaille... Un prof du secondaire

+ Je trouve les textes de Nicolas vraiment merveilleux. Je l'invite à persévérer... Rosanne.

+ Ma prière change avec cette réflexion,... je communie plus avec le coeur de Dieu. Guy

+ Quel auteur t'inspire de tels textes ??? Frère Benoit B.


RÉFLEXIONS "JEUNESSE" DES MOIS DE:

AOÛT-JUILLET-JUIN 97
AVRIL et MAI 97

(cliquez ici pour accéder aux textes)